Entrevue accordée au Café pédagogique

C’est avec joie que j’ai accueilli la proposition de Jean-Michel Le Baut (@JMLeBaut) de répondre à quelques questions dans le cadre d’un entretien portant sur l’écriture collaborative. J’y ai vu une occasion rêvée d’effectuer la synthèse des projets que j’ai menés au cours des derniers mois en Twittérature, d’y mettre en relief les résultats de ces productions collectives et interactives  en plus  de pouvoir  jeter un métaregard sur les expériences réalisées avec l’aide de la communauté twitterienne. L’intérêt était vivifié par la perspective de m’adresser directement aux enseignants auxquels le Mensuel du Café pédagogique (@Cafépédagogique) est prioritairement destiné.

Bien que les défis twittéraires d’inspiration oulipienne aient été vécus dans un cadre ludique, rien n’empêche qu’ils soient éventuellement transposés à des fins pédagogiques principalement à l’ère du Web 2.0 qui nous invite à interagir davantage et à  créer à plusieurs. Voici donc le sommaire du dernier  numéro en date du 23 avril 2012 qui met en évidence les expériences fructueuses tentées   dans des salles  de classe novatrices en France « À la une: coécritures« ,  de même que l‘entrevue accordée au responsable de ce dossier qui a été, en plus,  l’un de nos précieux collaborateurs lors des défis twittéraires proposés. Je le remercie vivement pour cette opportunité et j’en profite pour le féliciter pour son implication auprès de son groupe de lycéens qu’il accompagne avec une créativité inspirante.

Cette entrée a été publiée dans Réflexions et dérives, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Entrevue accordée au Café pédagogique

  1. André Roux dit :

    « Bien que les défis littéraires d’inspiration oulipienne aient été vécus dans un cadre ludique, rien n’empêche qu’ils soient éventuellement transposés à des fins pédagogiques »….

    Jeu et pédagogie… et si les deux n’étaient que deux mots pour décrire un seul et même objet… lié à la curiosité, la créativité et aux découvertes!

    Le jeu n’est-il pas en lui-même apprentissage?