Pourquoi pas un twitteroman collectif?

Je vous  propose de renouveler l’exploit oulipien de Georges Perec qui a écrit La Disparition, un roman policier lipogrammatique de plus de 200 pages sans aucun E. Des prouesses d’ingéniosité pour occulter la lettre  la plus fréquente du français. Une contrainte manifeste pour interpeler sa propre créativité en ayant recours au dictionnaire à des fins de création et non de vérification comme c’est habituellement le cas.

Je vais commencer ce twitteroman en vous mettant au défi d’y participer afin qu’une réelle histoire émerge de ces explorations heuristiques articulées à partir de cette contrainte linguistique. Un roman collectif à facture imprévisible, aux embranchements aléatoires, qui porte en lui un éventail de possibles en raison des arborescences multiples à explorer, puis à gérer. J’entrevois l’intérêt des réactions continues prévisibles sur l’axe de lecture-écriture ainsi proposé. Pour enchaîner les propos, il importe nécessairement de  lire ce qui précède afin de miser sur une cohérence interne minimale pour viser la progression, de même que pour effectuer  la prise en compte des éléments antérieurs. Au fur et à mesure que le récit progressera, il faudra certes lire davantage en raison du nombre croissant anticipé de tweets (ou de gazouillis) à considérer.

Il s’agira inévitablement de faire le point à certains moments, du moins je le prévois.

Afin de participer quand bon vous semblera, il vous suffit de vous rendre sur Twitter à #romansansE et d’y déposer le fruit de votre labeur. Des commentaires relatifs à cette expérience collective pourront être également colligés ci-dessous. Je vous remercie d’envisager cette collaboration à haut risque, car on ne sait pas à l’avance qui voudra bien y participer, ni si cette entreprise s’avèrera intéressante a posteriori. Mais pourquoi ne pourrait-on pas miser sur l’énergie collective et conjuguer nos efforts dans une perspective essentiellement ludique?

Cette entrée a été publiée dans Explorations et découvertes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pourquoi pas un twitteroman collectif?

  1. C’est une merveilleuse idée ! J’ai lu la disparition il y a de nombreuses années. C’est un véritable tour de force de la part de Perec… Je vais essayer de participer… Au plaisir…